Vous trouverez dans cette catégorie dédiée aux monuments et espaces contemporains à Saint-Domingue des structures architecturales comme les obélisques, le Faro a Colón ou encore le Monumento a Fray Antonio de Montesinos ainsi que le célèbre Malecón de Santo Domingo.

Monumento a Fray Antonio de Montesinos

Monumento a Fray Antonio de Montesinos à Saint-Domingue

Monumento a Fray Antonio de Montesinos à Saint-Domingue

Le Monumento a Fray Antonio de Montesinos, comme son nom l’indique, est un monument érigé en l’honneur de Montesinos (1480-1540). Cette statue monumentale de quinze mètres de hauteur est située face à la mer. Elle représente l’illustre défenseur des Taïnos en plein sermon dénonciateur.

Missionnaire et frère dominicain, Montesinos est célèbre pour son sermon. Celui-ci dénonçant les atrocités commises par les colons espagnols contre les indigènes de l’île Hispaniola. Cette imposante sculpture, offerte par le gouvernement mexicain en 1982, repose sur un piédestal surplombant la playa Montesino. Elle se dresse le long du Paseo Presidente Billini.

Faro a Colón : un monument phare 

Monuments et espaces contemporains à Saint-Domingue

Faro a Colón à Saint-Domingue

Le Faro a Colón est une œuvre architecturale massive et contemporaine. Elle est construite en hommage au célèbre navigateur Christophe Colomb. Ce bâtiment en forme de croix symbolise la christianisation des Amériques. Il abrite les restes de Christophe Colomb dans un magnifique mausolée, ainsi qu’un musée international. 

Le site propose des expositions mondiales dans ses 48 salles, ainsi que des expositions temporaires et des conférences. Le Faro a Colón est un bâtiment aux dimensions impressionnantes. En tant que phare, il projette une croix chrétienne visible jusqu’à 64 kilomètres dans le ciel nocturne. 

Malecón de Saint-Domingue

Malecón de Saint-Domingue

Malecón de Saint-Domingue

Le Malecón de Saint-Domingue est également connu sous le nom d’Avenue George Washington. C’est l’avenue emblématique de la capitale dominicaine qui longe le front de mer de la ville. C’est ici que se déroulent des événements majeurs tels que le Carnaval de Saint-Domingue et le Festival du merengue.

Le Malecón prend vie tôt le matin et en fin d’après-midi, lorsque le soleil est bas et que les températures sont plus agréables. On y croise des sportifs qui font leur jogging, ainsi que des habitants qui se promènent. C’est également depuis le Malecón qu’on peut admirer l’obélisque et le Monumento de Montesinos.

 Plaza de la Cultura : la place de la culture de Saint-Domingue

Plaza de la Cultura à Saint-Domingue

Plaza de la Cultura à Saint-Domingue

La Plaza de la Cultura à Saint-Domingue est une place dédiée à la culture. Elle se situe à 15 minutes de taxi de la zone coloniale. La place abrite plusieurs musées dont le Museo Nacional de Historia y Geografía et le Museo del Hombre Dominicano. Ce grand parc arboré abrite également la bibliothèque et le théâtre national.

Obelisco Hembra : le symbole du remboursement de la dette 

Obelisco hembra Santo Domingo

Obelisco hembra Santo Domingo

L’Obélisque de Saint-Domingue, connu sous le nom d’Obelisco Hembra, est un monument de 20 mètres de hauteur situé sur l’Avenida George Washington. Il a été construit en 1947 pour célébrer le remboursement de la dette extérieure de 9,27 millions USD par Rafael Trujillo. 

Il a été conçu par les architectes espagnols Tomas Auñón Martínez et Joaquín Ortiz García. L’obélisque a été érigé trois ans avant la fin réelle du remboursement. Malgré la propagande affirmant la libération de la dette, Trujillo a aggravé la situation financière du pays en contractant un nouveau prêt. Laissant derrière lui la République Dominicaine plus endettée en 1961 qu’en 1931, et révélant ainsi sa mauvaise gestion des finances publiques.

Obelisco Macho : monuments et espaces contemporains à Saint-Domingue

Obélisque de Saint-Domingue ou Obelisco macho 

Obélisque de Saint-Domingue ou Obelisco macho

L’Obelisco Macho est situé sur l’Avenida George Washington, le Malecón de Saint-Domingue. C’est un monument emblématique de la capitale dominicaine construit en 1936 par l’ingénieur Rafael García Bonnelly d’après les plans d’Alfredo González Sánchez. Cet obélisque de 40 mètres de hauteur a été inauguré en 1937 sous la dictature de Trujillo pour marquer le changement de nom de la ville en Ciudad Trujillo. 

Après la mort du dictateur, l’obélisque a été transformé en un mémorial commémorant les victimes de Trujillo, notamment les sœurs Mirabal, assassinées en 1960. Le monument, qui conserve aujourd’hui des traces de cette sombre période, symbolise la résistance dominicaine et le début de la fin du régime de Trujillo

Les monuments et espaces contemporains à Saint-Domingue, capitale de la République Dominicaine, contrastent avec le passé colonial de la cité.

Découvrir Saint-Domingue et sa zone coloniale