Le Faro a Colón est une œuvre architecturale massive et contemporaine. Le monument est un hommage au célèbre navigateur et recueille ses reliques. Il se situe à quinze minutes de voiture de la zone coloniale de Saint-Domingue. Il est visible depuis la place de Reloj de sol, entre la Plaza de España et la Capilla de los Remedios.

Le monumental phare de Colomb

Faro a Colon à Saint-Domingue

Faro a Colon à Saint-Domingue

Le Faro a Colón est un bâtiment en forme de croix symbolisant la christianisation des Amériques. Le site abrite les restes de Christophe Colomb dans un magnifique mausolée, ainsi qu’un musée international. Le site accueille des expositions du monde entier dans ses quelque 48 salles. Il présente également des expositions temporaires et des conférences. 

Un chantier pharaonique

Phare de Colomb à Saint-Domingue vu de l'extérieur

Phare de Colomb à Saint-Domingue

L’édification de l’emblématique monument a débuté en 1948. Les travaux titanesques s’étendent sur 44 ans car interrompus durant plusieurs décennies. Ils se terminent en 1992, pour la célébration des 500 ans de la découverte de l’Amérique. Le pape en personne assiste à l’inauguration. On peut d’ailleurs observer une papamobile devant le monument. 

Papamobile devant l'entrée du  Faro a Colon à Saint-Domingue en République Dominicaine

Papamobile devant le Phare de Colomb à Saint-Domingue en République Dominicaine

Le  Faro a Colón possède des dimensions pharaoniques. Comme son l’indique, c’est un phare. Il projette dans le ciel nocturne une croix chrétienne visible jusqu’à 64 kilomètres de distance. 

La construction du phare à créé une vaste polémique en République Dominicaine. En effet, le controversé Phare de Colomb a coûté quelque 200 millions de dollars. 

Histoire du Faro a Colón

Faro a Colón à Saint-Domingue

L’idée de construire un phare en hommage à Christophe Colomb ne date pas d’hier. En 1852, l’historien Antonio Delmonte y Tejada évoque le projet dans son livre intitulé  “Historia de Santo Domingo”. 25 ans plus tard, le Padre Billini découvre les restes de l’illustre navigateur dans la Cathédrale Mineure de Santa María lors de travaux de rénovation. Nous sommes le 10 septembre 1877. 

Dix années s’écoulent avant qu’un sculpteur français, Ernest Gisbert, rende hommage à l’Amiral avec une statue en bronze. L’œuvre est réalisée entre 1885 et 1886, et affrétée à Saint-Domingue en 1887. La statue est inaugurée le 28 février de la même année au milieu du Parque Colón. Elle se dresse juste devant la première cathédrale du Nouveau Monde.

Faro a Colon vu de l'intérieur

Faro a Colón vu de l’intérieur

Un peu plus de dix ans après, le 6 décembre 1898, les restes de Christophe Colomb sont déposés dans un mausolée en marbre de Carrare. L’œuvre gothique est réalisée par les sculpteurs espagnols Fernando Romeu et Pedro Carbonell. Puis trente ans plus tard, le projet du Faro Colón se concrétise. Un concours international est lancé à Madrid et à Rio de Janeiro. 48 pays participent au concours. 1926 architectes planchent sur le projet. 453 projets sont déposés. 10 candidats sont retenus. Un seul vainqueur est élu. Il s’agit de l’architecte anglais Joseph Lea Gleave. Bien qu’il soit jeune lors du concours (24 ans), il ne verra jamais son œuvre terminée car il décède en 1965. 

Si les travaux commencent en 1948, ils sont arrêtés peu de temps après. Ils ne recommencent qu’en 1987 sous la présidence de Balaguer. Ils se termineront en 1992.

Caractéristiques architecturales du Faro a Colón à Saint-Domingue

Faro a Colón vue du ciel - Source Googlemap

Faro a Colón vue du ciel – Source Googlemap

Dixit l’architecte Gleave : “La forme du bâtiment exprime l’inspiration qui l’a motivée, dans une architecture abstraite, tout comme les pyramides et autres grands monuments à travers les siècles, celui-ci n’a pas un caractère architectural stylisé, mais appartient à tous les temps”.

Le Faro a Colón à Saint-Domingue s’apparente à une énorme masse de béton et de marbre en forme de croix couchée sur le sol. Haut de 31 mètres, l’édifice mesure 239 mètres de long pour 60 mètres de large dans les branches de la croix. Les reliques de Christophe Colomb reposent à la croisée des deux branches de la croix.

Le mausolée de Christophe Colomb

Mausolée de Christophe Colomb exposé au Faro de Colon

Mausolée de Christophe Colomb exposé au Faro de Colon

En 1990, le transfert du mausolée de Christophe Colomb a lieu. Il est déplacé pièce par pièce depuis la cathédrale où il avait été érigé. Le mausolée est de style gothique et mesure 9 mètres de haut. Il repose sur un piédestal de 7 sur 8 mètres. L’œuvre en marbre de Carrare est absolument magnifique. Le mausolée est flanqué de colonnes dominées de lions en bronze et offre de très beaux arcs et contreforts ainsi qu’une très belle entrée en ogive.

Reliques de Christophe Colomb

Reliques de Christophe Colomb

Les détails architecturaux du mausolée sont vraiment de toute beauté. Regardez le coffre qui renferment les reliques du navigateur. 

Des restes de Christophe Colomb reposent également dans la cathédrale de Séville. Un magnifique mausolée lui est dédié.

Musée Faro a Colón à Saint-Domingue

Musée du Faro a Colón

Musée du Faro a Colón

Le Faro a Colón compte quelque 48 salles en enfilade aménagées en musée et lieu d’exposition. La mission initiale du musée est claire : diffuser la mémoire historique et culturelle du patrimoine international en relation avec la découverte des Amériques par Colomb

Section Chine et en fond la salle dédiée à l'Inde - Faro a Colón à Saint-Domingue

Section Chine et en fond la salle dédiée à l’Inde – Faro a Colón à Saint-Domingue

En guise de remerciement, le gouvernement de République Dominicaine a offert à chaque pays donateur un espace d’exposition. Vous pourrez voir dans les salles attribuées des collections très variées appartenant à autant de pays. Pérou, Chine, Inde, France, Italie, Taïwan, Japon, Argentine, Portugal… les pièces exposées sont extrêmement variées et vont de la pirogue à des amphores précolombiennes.

Calendrier Maya au Musée du Faro a Colón à Saint-Domingue

Calendrier Maya au Musée du Faro a Colón à Saint-Domingue

Certes, le musée mériterait un petit coup de jeune car les années ont passées depuis 1992. Mais il vaut le coup d’œil et les collections hétéroclites réveillent la curiosité. La visite du musée est absolument surprenante. Vous pourrez découvrir une collection de représentation de la Vierge par pays d’Amérique latine, la tenue d’un samouraï japonais et un calendrier maya qui mesure plus de 6 mètres de long. De plus, le bâtiment est vraiment impressionnant vu depuis l’intérieur.

Informations pratiques

  • Jours d’ouverture et horaires : du mardi au samedi de 9h à 17h, le dimanche de 9h à 16h
  • Entrée : 100 DOP
  • Localisation : aller avec Googlemap

Découvrir Saint-Domingue et sa zone coloniale